[Communiqué] Après une édition 2020 annulée, comme la plupart des manifestations de grande ampleur l’an dernier, la Fête de la musique, organisée par la Ville de Genève, présente une 30e édition redimensionnée pour 2021. Dans le respect des normes sanitaires en vigueur, la proposition s’étend dans le temps – avec 4 jours de concerts – et dans l’espace, en faisant éclater son périmètre habituel pour venir proposer quelque 250 concerts et spectacles de petite taille, dans 5 quartiers différents de la ville.




Dans le contexte actuel de crise sanitaire qui a touché les artistes, les mélomanes, les lieux de concerts, et le public dans son ensemble, cette édition redimensionnée amorce un retour vers la musique live ! La programmation a été pensée par Alexandra Marinescu pour la partie des musiques classique et contemporaine, et Damien Schmocker pour la partie des musiques actuelles. Elle fait la part belle aux artistes de la région, qu’ils ou elles soient professionnel-le-s ou amateurs, pour montrer la diversité et la qualité de cette scène culturelle. Une attention particulière a été portée aux artistes ayant terminé et sorti un album en 2020, voire ce début d’année 2021, sans pouvoir le présenter sur une scène. Il n’y en a pas moins de dix en musiques actuelles !

Leur passage à la Fête de la musique aura valeur de vernissage, pour certain-e-s, comme The Green Flamingos (jeudi 17 juin à 20h30, au Parc de la Perle du Lac), The Trap (vendredi 18 juin à 21h, au Parc des Bastions), le rappeur Jo2Plainp (jeudi 17 juin à 20h30 dans la Cour du Collège Calvin) et Concrete Jane (dimanche 20 juin à 14h dans la Cour du 14 rue de l’Hôtel-de-Ville). Relevons également les concerts de Bandit Voyage et de L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp à l’Alhambra le samedi soir, suite aux résidences proposées cet hiver par la Ville de Genève. Autre temps fort de cette programmation, la rencontre d’Ensemble Vide et de l’Ensemble Dïwan au Victoria Hall (samedi à 19h) autour de réinterprétations de la musique traditionnelle méditerranéenne. Ou encore, l’interprétation du conte philosophique Une Histoire du soldat de Stravinsky par le Lemanic Modern Ensemble au Parc des Bastions (vendredi à 19h).

L’heure n’est pas aux grands rassemblements. La formule de cette Fête de la musique a donc dû s’adapter aux normes fédérales et cantonales pour offrir les meilleures conditions possibles, à toutes et tous, pour vivre à nouveau des moments d’émotions, en musique ! L’édition 2021 s’articule autour de quatre dates, soit du jeudi au dimanche, contre trois habituellement. Les concerts commencent tous à la même heure, sont plus espacés dans le temps, avec de grandes pauses entre eux, et se terminent au plus tard à 22h.

Cet aménagement des horaires a été établi pour éviter une trop grande concentration de public, et permettre un meilleur déplacement, une meilleure circulation des spectatrices et spectateurs, afin de répondre au mieux aux mesures sanitaires en vigueur. Les concerts et spectacles sont tous donnés devant un public assis et masqué (masque obligatoire pour les plus de 12 ans), le nombre de places est limité et varie en fonction du lieu. Aux vues du grand nombre de concerts, il n’est pas possible de réserver sa place en avance. Boire ou manger ne sera pas possible dans les salles ou devant les scènes extérieures, mais des stands seront proposés dans les parcs, avec des tables de 6 personnes, pour se restaurer et passer un moment convivial.

Cette édition compte 32 scènes, dont 13 en extérieur, réparties dans cinq quartiers différents de la ville : Sécheron, Cornavin, Jonction, Plainpalais, Cité et Eaux-Vives. Tous les styles de musiques voyagent d’un bout de la ville à l’autre, invitant le public à faire de même, et à partir à la découverte de lieux ou de salles, à la rencontre d’un répertoire baroque au violon et violoncelle (Ballade de la HEM – Duo Larez) au Zoo de l’Usine le samedi à 14h ou du ska-punk à la Salle Frank-Martin (Lodd, le samedi à 19h). La danse, elle aussi, est présente sur plusieurs scènes, et dans plusieurs quartiers. Il y en aura le samedi et le dimanche, au Parc des Cropettes (samedi à 11h), au Parc des Bastions (samedi à 13h et 15h, et dimanche à 12h et 14h), à la Terrasse Agrippa d’Aubigné (samedi à 13h et 15h), au Casino Théâtre (dimanche à 11h et 12h) et à l’Ecole Catalyse (dimanche 12h, 13h et 14h).

Horaires de la Fête de la musique : Jeudi : 20h – 22h Vendredi : 19h – 22h Samedi : 10h – 22h Dimanche: 10h – 21h Le programme est disponible en ligne dès le 7 juin sur www.fetedelamusique.ch et sur place, durant la Fête de la musique.

* Communiqué de presse : Fête de la Musique de Genève